Comment bien choisir son antivol moto ?

Les véhicules à deux roues sont souvent les plus exposés au vol. Se faire voler la moto fait partie du quotidien du motard à la même fréquence que de tomber en panne ou de faire une chute. Vous voulez protéger votre moto à tout prix, mais vous ne savez pas comment choisir parmi les antivols disponibles ? Restez bien attentifs à ce qui suit !

Quels sont les critères d’achats d’un bon antivol ?

Il existe plusieurs types et catégories d’antivols. L’idéal pour choisir le meilleur matériel qui vous convient est de tenir compte de ces critères majeurs :

L’homologation

Il est nécessaire que votre antivol soit homologué « SRA »,  FFMC ou encore certifié NF. Votre choix doit être en fonction de votre assurance en matière de contraintes d’homologation.

L’imposition et le poids

Les antivols qui s’imposent par leur visibilité et leur gabarie, ont tendance à dissuader les voleurs ! Le mieux c’est d’opter pour quelque chose de costaud ; de difficile à défaire.

Le niveau de sécurité

Il est défini par la résistance de votre antivol. Assurez-vous que ce dernier est certifié matériel anti-sciure ; difficile à percer, et il qu’il soit doté d’une serrure anti-crochetage.

Quels sont les meilleurs antivols à choisir ?

Il existe deux catégories d’antivols :

  • Les antivols mécaniques : Ces antivols motos classiques sont imposants et visibles. Ils entravent directement les deux roues de façon à les fixer et à empêcher la moto de rouler.
  • Les antivols électroniques : Ces antivols motos modernes fonctionnent de façon à alerter l’entourage du vol. De plus du fait de faire fuir les voleurs, ils sont dotés d’un système coupe-circuit.

Ces deux catégories d’antivols sont autant efficaces l’une que l’autre. Si vous ne savez pas quel antivol moto choisir, voici quelques modèles très intéressants à découvrir :

L’antivol moto sous forme de « U »

Ce matériel est le plus efficace parmi les antivols mécaniques. Il est réputé par sa résistance ; difficile à couper ou à casser !

Pour pouvoir mettre en place ce dispositif, il est impératif d’avoir un accès direct à votre moto et à un point d’ancrage fixe. La méthode consiste à y attacher l’une des roues (arrière ou devant) de manière à bien l’emprisonner afin de l’empêcher de rouler.

La chaîne

Cette chaîne est beaucoup plus maniable qu’un antivol « U », mais encore moins efficace ! L’idéal c’est qu’elle lui serve de complément vu qu’elle est plus facile à rompre. Pour pouvoir l’utiliser seule, il est conseillé de l’attacher à une roue et à un point d’ancrage fixe tout en passant sous le tablier. Sa longueur et sa souplesse permettent une installation plus facile !

Le bloque disque

Ce dispositif ne nécessite pas la présence d’un point d’ancrage. Il se place directement sur la roue en exerçant un point de freinage sur le disque. Comme vous pouvez vous en douter, il n’est pas le plus performant des antivols ! Il est donc conseillé de l’utiliser uniquement dans les cas de pauses rapides, ou à mettre en complément avec un autre appareil.

L’alarme

Cet appareil électronique est le moyen de prévention par excellence ! Il permet de vous prévenir et à prévenir votre entourage en cas de vol. La majorité de ces appareils sont dotés d’un système de géolocalisation qui vous mènera directement vers votre moto.